Pour certaine personne tomber enceinte est très facile pour d’autre c’est une galère. Pour ma part je dois passer par une FIV.

La FIV c’est quoi ? une fécondation in vitro, une des techniques de procreation médicalement assistée.

Dans quel cas fait on une FIV ? quand la fecondation in vivo (naturelle) est impossible pour divers raisons (problème d’endomètre, problème de spermatozoides, problème ovarien, âge avancé, abscence de sexualité dans le couple……)

Aspect psychologique de cette étape : accepter le diagnostique et avancer vers une solution.

En quoi consiste les etapes d une FIV ? une préparation mentale pour commencer, rencontrer un spécialiste de la fertilité pour définir le problème, une fois le ou les problèmes ciblés, trouver les solutions.

Aspect psychologique de cette étape : préparation mentale (les specialistes ne sont pas toujours très optimistes il faut avoir un moral en beton), positiver il y a des solutions.

Une fois les solutions trouvées, selon le problème rencontré, il va y avoir toute une batterie de test : prises de sang, tests sérologie tous les 3 mois (pour une 1er tentative) , test hormologie, échographies pelvienne et différentes échographies pour savoir si l’endometre, l’uterus, les ovaires…. sont en bon état et comment ils réagissent aux stimulations hormonales.

Oui les stimulations hormonales parlons en : il faut faire des stimulations par voie orale et par injections, faire des prises de sang pour voir où en sont les hormones, faire des échographies pelviennes pour savoir combien de follicules il y a suite à la stimulation.

Aspect psychologique de cette étape : se reposer, se ressourcer, avoir un soutien emotionnel et spychologique, se faire aider par des méthodes alternatives (acupuncture, hypnose, massages, yoga….) bien se nourrir (nourriture saine)

Et si tout se passe bien alors on déclenche l’ovulation (quand la stimulation et la maturation des follicules sont suffisantes) puis on va se rendre à la clinique pour faire une ponction.

Aspect psychologique de cette etape : retirer le max de doute et de stress

La ponction ovocytaire : arrivée à l’heure fixée par la clinique, préparation à l’opération et à l’anesthésie génèrale mais de courte durée (anesthesiste vu avant ce jour de ponction). Lors de ma ponction je me souviens avoir vu mon gyneco et une dame à ses cotés qui me disait de penser à un endroit magnifique et je me suis reveillée 30 min plus tard dans la salle de reveil. Je n’ai rien senti et rien vu de la ponction et franchement tant mieux car elle se fait avec une aiguille. Je suis arrivée à 7h20 je suis partie à 11h le même jour. Un certain nombre d’ovocytes sont prélevés par le gyneco qui va à l’aide d’un appareil avec une aiguille (passer la paroi vaginale pour atteindre les ovaires)  prélever les follicules mûrs. Pour ma part il en a pris 3, mais plus il en prélève et plus on a de chance d’avoir un ou plusieur embryon par la suite.

Aspect psychologique de cette etape : retour à la maison repos et puis prenez l air.

Que fait-on des ovocytes prélevés ? deux solutions soit on les place dans un milieu propice avec les spermatozoides du mari ou du donneur et la magie opère ou pas. Soit on féconde l’ovule à l’aide d’une seringue en y mettant un spermatozoide dedans. Dans mon cas on a fait la 1er solution puisque la deuxième beaucoup plus pointue n’etait pas necessaire.

Vient ensuite l’interminable attente pour savoir si oui ou non il y a un ou plusieurs embryon qui se developpe. Jour après jour on nous tiens au courant de l’évolution de la division des cellules. Dans mon cas le 1er jour sur trois ovocytes aucun ne s’est divisé, le 2ème jour un seul qui a ralentit sa course en 3ème jour, la clinique a décidé de procéder à une culture longue on lui a donné une chance de rattraper son retard. On avait une date de transfert mais ce jour le 5ème, le labo m’a télèphoné pour dire qu’aucun embryon ne s’est formé. Et là, fin de l’attente cruelle, fin de l’espoir en tout cas pour cette tentative. Ma 1ère FIV a échoué il va falloir tout recommencer.

Me revoilà sur le chemin de la PMA essai numéro deux qui je l’espère sera la bonne.

Je salue tous les couples qui sont sur le chemin de la PMA, ceux qui ont reussi, ceux qui le découvrent, ceux qui debutent, et ceux qui ont décidé (pas moins sans courage) de stopper cette aventure.